Comment devenir livreur de repas ?

livreur repas

À l’heure où le secteur de la livraison de repas connait un essor sans pareil, choisir de s’y intéresser a bien d’avantages. Pratique, efficace et prenant, le métier de livreur de repas à moto permet à la fois aux restaurants de booster leur force marketing et de mieux fidéliser leurs clients. Comment devenir coursier-livreur ? Quelles sont les conditions légales à respecter avant de pouvoir exercer ?

Les qualités à avoir pour devenir un bon livreur

Déjà, au niveau de la formation, les livreurs ne sont pas tenus à disposer de diplômes en particulier. Le permis de conduire est un plus, mais il n’est pas toujours obligatoire, surtout pour ceux qui choisissent la livraison à moto. Toutefois, le livreur est tenu d’avoir quelques qualités indispensables à la bonne marche de son travail à savoir la ponctualité et le respect des commandes. Il faut également savoir prendre soin des plats qui lui sont confiés et de s’assurer qu’ils arrivent à bon port sans encombre. Il est ainsi nécessaire que le livreur ait également de bonnes méthodes de travail et qu’il sache bien gérer son emploi du temps. Enfin, le livreur doit aimer la mobilité et être à l’aise à moto, car il y passe le plus clair de son temps.

L’obligation aux coursiers-livreurs indépendants

livreur repas1Les coursiers-livreurs indépendants qui exercent leur métier à vélo ou à moto doivent s’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés du lieu d’établissement du commerçant ou du siège social, s’il s’agit d’une société. Selon le statut retenu par le coursier pour exercer son activité, les conditions et les démarches à faire pour l’inscription au registre du commerce et des sociétés peuvent varier. S’il est micro-entrepreneur alors, il devra s’y inscrire comme tel tandis que s’il dépasse les seuils ou sociétés, il devra s’enregistrer tant qu’entreprise individuelle. En effet, le coursier-livreur indépendant a le choix entre divers statuts juridiques : auto-entrepreneur, entrepris en SASU ou en EURL. Pour ceux qui retiennent la première option, il leur faudra s’inscrire en leur nom propre afin de bénéficier des avantages, d’ordre social, fiscal et juridique, rattachés à ce type de statut juridique. À noter qu’avant de pouvoir accéder à ces avantages, l’auto-entrepreneur devra également respecter des conditions de chiffre d’affaires.

Qu’en est-il du régime fiscal et social ?

L’auto-entrepreneur qui opte pour le régime fiscal de l’auto-entrepreneur est soumis au régime fiscal de la micro-entreprise. Aussi, il ne devra pas dépasser le plafond de 32 900 euros annuels de chiffre d’affaires pour bénéficier des avantages liés à son statut. Du point de vue du régime social, l’auto-entrepreneur peut accéder au régime de règlement simplifié de contributions sociales. Il devra à cet effet s’acquitter d’une cotisation mensuelle ou trimestrielle.

Dans tous les cas, le livreur de repas devra disposer d’un scooter ou d’une moto avec une bonne puissance qui lui permettra d’effectuer rapidement et efficacement ses livraisons. Comme pour un conducteur de moto classique, il lui faudra également s’équiper de divers accessoires comme le casque moto cross ou le gilet fluorescent qui a va lui permettre de rouler en toute sécurité.

Partager surShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn