Top 10 Meilleur Surpresseur 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Surpresseur ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Surpresseur pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Surpresseur !

Notre sélection de surpresseur

Guide d’achat Surpresseur

Un surpresseur, aussi appelé groupe surpresseur est un appareil indispensable si l’alimentation en eau de votre maison manque de pression. Il vous permet de pomper l’eau depuis une citerne afin que vous puissiez utiliser une eau domestique à une pression constante.

Si vous parcourez ce comparatif de surpresseur, c’est que vous en avez besoin. Ce n’est pas si facile à choisir, il en existe sous plusieurs modèles. Ainsi, pour trouver le meilleur surpresseur d’eau, nous vous invitons à lire ce guide d’achat afin de mieux comprendre ce qu’est une pompe de surpression d’eau.

Qu’est-ce qu’un surpresseur ?

Pour que vous passiez d’une basse pression vers une haute pression d’eau, il vous faut un surpresseur. Il s’agit d’un type de pompe qui, comme celle qui produit de l’air comprimé, permet pour sa part de maintenir la pression de l’eau dans votre réseau de distribution d’eau. C’est une solution pratique lorsque tout le monde utilise en même temps de l’eau.

Un surpresseur est avant tout à usage domestique et résout les soucis de manque de pression. Beaucoup d’éléments sanitaires nécessitent une haute pression (ex : lave-linge, douche, évier?). Mais, cet appareil ne fonctionne pas en permanence. Grâce à un ingénieux système à contact manométrique, la surpression ne s’enclenche que lorsque la pression n’est pas au niveau préréglé sur la pompe.

Si vous avez un grand jardin, vous pouvez aussi utiliser un surpresseur ou pompe de jardin (pompe d’arrosage), dont le principe de fonctionnement est le même.

Pour les piscines, les nettoyeurs haute-pression fonctionnent grâce à un surpresseur piscine qui permet de retirer plus efficacement les saletés sur la paroi.

Quelles sont les différences entre surpresseur, pompe surpresseur et groupe de surpression ?

Le choix est assez large en matière de surpresseurs domestiques. Vous avez pour tous les besoins qui s’adaptent à des conditions d’utilisation spécifiques.

Le surpresseur

Le surpresseur est un appareil qui a pour rôle d’envoyer l’eau à haute pression dans votre réseau de distribution. Il ne peut être utilisé seul si vous avez un problème de basse pression d’eau après le compteur. Pour que vous puissiez bénéficier d’une pression constante au niveau de vos robinets et douches, il doit être coupé à une pompe de surface ou immergée si vous devez pomper de l’eau d’un réservoir ou d’un réseau d’adduction d’eau.

La pompe surpresseur

La pompe surpresseur (ou pompe à eau) est le dispositif qui doit être installé avec un surpresseur. Il a une fonction de démarrage et d’arrêt automatiques qui s’activent lorsque vous ouvrez et fermez votre robinet. Lorsque vous laissez l’eau couler dans votre baignoire, il fonctionne donc en permanence afin que vous ayez la même pression qu’au départ.

L’inconvénient avec cet accouplement surpresseur et pompe surpresseur est qu’il occasionne une dépense énergétique importante dès que vous laissez votre robinet ouvert pendant un long moment. Afin de limiter la consommation électrique, il est parfois conseillé d’utiliser uniquement une pompe surpresseur.

Le groupe de surpression

Aussi appelé groupe hydrophore, le groupe de surpression est un appareil qui se compose d’un surpresseur, d’une pompe surpresseur et d’un réservoir à vessie.

Le principal avantage dans ce système est qu’il convient à une sollicitation régulière. Le réservoir à vessie contient suffisamment d’eau pour éviter au surpresseur et à la pompe surpresseur de s’activer à chaque fois que vous ouvrez le robinet. En effet, vous disposez d’une réserve tampon qui vous envoie de l’eau à haute pression à chaque ouverture du réseau d’eau.

Pour limiter l’utilisation des éléments électriques, il est souvent recommandé d’utiliser un groupe hydrophore avec un réservoir à vessie pouvant contenir un volume d’eau important. Mais bien entendu, vous devez veiller à ce que vous ayez assez de place pour l’installer.

Qu’est-ce qu’un surpresseur avec réservoir à vessie ?

On parle ici du groupe hydrophore qui est un compresseur à eau constitué d’un surpresseur, d’une pompe à eau et d’un réservoir à vessie. Avec ce système, vous pouvez envoyer sous haute pression de l’eau dans votre puits dans votre réseau d’eau d’arrosage de jardin ou d’eau des WC. Ce système vous permet aussi de pomper à haute pression de l’eau d’un réseau de distribution à basse pression et d’avoir un débit constant dans vos salles d’eau. Tout cela est possible sans obliger le surpresseur et la pompe à eau de fonctionner tout le temps.

Terminologies : que sont la pression, la HMT et le débit ?

Au moment de choisir un surpresseur, vous avez trois données qui définissent les caractéristiques de surpression de cet appareil.

La pression

Comme pour la pression d’eau, la pression d’eau produite par un surpresseur est exprimée en bars. Elle définit la force de retour de l’eau lorsqu’elle est confrontée à un obstacle partiel ou total au niveau d’un tuyau d’eau sanitaire.

Cependant, la pression peut être aussi exprimée en mCE (mètres de colonne d’eau). Si un modèle qui vous intéresse affiche sa pression de fonctionnement sous cette unité, vous n’avez qu’à utiliser cette conversion : 1 bar = 10 mCE.

La hauteur manométrique

La HMT est l’élévation limite dans lequel peut fonctionner le surpresseur. Il s’agit de la distance entre le point où se trouve l’eau pompée et son point de sortie, c’est-à-dire, le robinet.

La hauteur manométrique est exprimée en mètre (m) et si votre installation respecte le niveau minimum recommandé par le fabricant, vous pouvez être sûr que vous aurez la pression de fonctionnement dans votre salle d’eau et votre cuisine.

Le débit

Le débit est une donnée qui est la quantité d’eau émise pendant une durée déterminée qui peut être une minute ou une heure. Ainsi, il est exprimé en litre (l) ou mètre cube (m3) par minute (min) ou par heure (h). Toutefois, les fabricants utilisent différentes unités. Le plus simple pour faire des calculs est de retenir cette équivalence : 6 m3/h = 100 l/min.

Quelle est la pression nécessaire pour une maison ?

Pour une utilisation domestique, la pression d’eau d’un surpresseur doit se situer entre 2 et 3 bars. La variation dépend de la hauteur manométrique, c’est-à-dire, de l’éloignement entre l’appareil de surpression et le robinet, en considérant aussi bien évidement la distance entre la pompe surpresseur et le réservoir (s’il ne s’agit pas d’un réservoir vessie).

Quelles sont les différentes granulométries qui déterminent la qualité de l’eau ?

Un surpresseur peut ne pas pouvoir pomper une certaine granulométrie d’eau qu’un autre surpresseur. En effet, une eau sanitaire possède une consistance différente de celle d’une eau de puits par exemple. Ainsi, il est important de vérifier si la granulométrie tolérée par le modèle de votre choix correspond à celle de votre eau sanitaire.

En général, on retrouve 3 types d’eaux des réseaux de distribution dans les villes. Leur granulométrie se mesure en fonction de la quantité de matières en suspension (MES) qu’elles contiennent.

Eau claire

Une eau est dite claire lorsqu’elle ne renferme que des MES d’un calibre inférieur à 5 mm. C’est généralement la granulométrie des eaux des compagnies de distribution. Les eaux de pluie sont des eaux clairs qui ont une faible quantité de MES et peuvent être par conséquent utilisés comme eaux sanitaires pompées par un surpresseur adapté.

Eau chargée

Une eau est dite chargée quand elle contient des MES de 5 à 20 mm de diamètre. Ce type d’eau est celle que l’on retrouve généralement dans les points d’eau et rivières, mais ayant tout de même subit un traitement sanitaire.

Eau très chargée

Une eau est dite très chargée quand elle renferme des MES supérieures à 20 mm de diamètre. Les eaux très chargées ne sont généralement pas à usages domestiques et sanitaires pour la simple raison que cette granulométrie correspond à celle des eaux usées. Le type de pompe utilisé ici est une pompe à roue dilacératrice.

Qualité et sécurité d’un surpresseur : que faut-il savoir ?

Si vous souhaitez utiliser un surpresseur qui soit performant et fiable, il y a quelques caractéristiques qualité et sécurité à considérer :

  • Choisissez un surpresseur avec corps de pompe fabriqué dans un matériau qui ne s’oxyde pas (aluminium, acier inoxydable ou fonte).
  • Choisissez un réservoir à vessie qui soit destiné à un usage domestique.
  • Choisissez une vessie en caoutchouc qui soit conforme à la norme ACS et avec un grand volume, car une vessie contient 1/3 d’eau et 2/3 d’air comprimé.
  • N’utilisez qu’un réservoir galvanisé qui puisse préserver le fonctionnement de votre surpresseur et pompe à eau sur le long terme.
  • Installez un système de filtration d’eau en amont de votre surpresseur.
  • Choisissez un surpresseur d’une puissance comprise entre 800 et 1000 Watts afin de résoudre votre problème de sous pression d’eau dans votre maison.
  • Préférez une pompe multicellulaire qui est dotée de plusieurs roues à aube et qui produit par conséquent une meilleure pression et une moindre consommation électrique. Une pompe monocellulaire n’est équipée que d’une seule roue à aube et d’un diffuseur, ce qui est énergivore.
  • Choisissez un surpresseur avec un manomètre, que ce soit un manomètre à sec ou un manomètre à bain de glycérine qui est précis malgré les vibrations.
  • Choisissez un surpresseur avec une fonction sécurité manque d’eau qui évite tout pompage en cas de coupure de l’eau de distribution.

Comment utiliser un surpresseur ?

Il est recommandé d’installer un réservoir d’approvisionnement qui donnera à votre surpresseur une réserve d’eau à partir duquel puiser. Pour un appartement, le plus conseillé est d’utiliser un réservoir de 125 l et pour une maison familiale moyenne, un réservoir de 200 l. Le réservoir n’a pas besoin d’être spécial. Tout ce que vous pouvez acheter auprès d’un magasin de bricolage ou un marchand d’équipement de plomberie est susceptible de convenir tant qu’il a un couvercle scellé et que vous pouvez installer un robinet à boisseau sphérique sur la conduite principale entrante.

Ce réservoir devrait idéalement être situé aussi bas et aussi près de votre arrivée d’eau que possible, car moins votre eau entrante doit surmonter la gravité, plus votre réservoir se remplira rapidement. Vous devrez aussi envisager d’installer un réservoir légèrement plus grand pour réduire le risque de manque d’eau.

Les surpresseurs généralement utilisés pour augmenter la pression de l’eau domestique sont des pompes de surpression en acier inoxydable et elles sont spécialement conçues pour ce travail. Dans la plupart des cas, la pression minimale de fonctionnement est de 2 bars et il n’y a pas besoin d’une pression plus élevée que si la maison a plus de 2 étages ou qu’elle comprend un nombre particulièrement important de salles de bains pouvant être utilisées simultanément. Dans ces cas, il est conseillé d’installer un surpresseur pouvant fournir 3 bars minimum.

Comment choisir un surpresseur ?

Les critères ci-dessous doivent être considérés si vous désirez utiliser le meilleur surpresseur pour votre maison.

La pression

Comme évoquée plus haut, la pression de l’eau est la force que l’eau rencontre en circulant dans votre réseau de tuyaux d’eau sanitaire. Il s’agit de la quantité d’eau que le surpresseur peut envoyer d’un conduit d’eau jusqu’à vos robinets.

Il faut comprendre que pour élever de l’eau sur une hauteur de 10 m, vous devez utiliser une pompe qui puisse l’envoyer à 1 bar. Néanmoins, il faut aussi prendre en compte la section du tuyau sans oublier la hauteur de refoulement. Ainsi, il est toujours préférable de choisir un surpresseur avec une pression de fonctionnement se situant entre 2 et 3 bars.

La puissance

La puissance est exprimée en Watts (W) et plus elle est élevée, plus le surpresseur est capable d’envoyer rapidement de l’eau à haute pression. En d’autres termes, plus l’appareil est puissant, plus le débit est important. Si votre maison est dotée de plusieurs étages et que les salles d’eau sont éloignées les unes des autres, mieux vaut une pompe de surpression puissante.

Le débit

Le débit d’eau est un facteur qui varie en fonction de la section de votre tuyau. Si votre réseau comprend plusieurs robinets raccordés à une seule conduite d’eau, vous aurez un débit faible. Pour avoir une pression d’eau suffisante, prêtez attention à la hauteur de refoulement, et la profondeur d’aspiration si vous utilisez un réservoir d’approvisionnement ou un puits.

La taille et le bruit

La taille d’un surpresseur dépend du volume de son réservoir à vessie pour la réserve tampon. Tout est fonction du volume d’eau dont vous avez besoin au quotidien.

Quant au bruit, il existe des surpresseurs qui émettent moins de décibels que d’autres. L’idéal pour éviter d’être gêné est d’installer le vôtre dans un lieu assez proche de l’arrivée d’eau et confiné pour éviter les nuisances sonores.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-11-27 02:37:54