Quel vin pour quel plat ?

vin5

Il n’est pas toujours aisé de choisir la bouteille de vin que l’on va servir à table. Quel vin proposer à l’entrée, avec le plat de résistance et le dessert ? Rouge, blanc, rosé ? Voici quelques conseils pour trouver les bons accords entre les vins et les plats.

Comment choisir le vin proposé à table ?

Les rayons des supermarchés ne se désemplissent pas et la vente de vin sur Internet connait un grand boom ces dernières années, mais les connaisseurs savent qu’il vaut mieux acheter sa bouteille de vin auprès d’un caviste ou d’un vigneron du coin pour profiter des meilleurs crus et déguster des vins de qualité. Avant de procéder à l’achat de la bouteille de vin, il faut déjà avoir une idée de ce que l’on va proposer à table, cela facilitera le choix du vin par la suite. À l’entrée, on choisira par exemple du Beaujolais pour accompagner les plateaux de charcuteries et de fromages. Si l’entrée se compose de salade accompagnée de sa vinaigrette alors, il vaut mieux opter pour un rouge un peu tannique.

Pour une entrée composée de terrines ou de foie gras, le choix se dirigera tout naturellement vers un vin blanc liquoreux tandis que le homard et les fruits de mer en général seront parfaits avec un vin blanc sec. Il convient néanmoins de rappeler que le thon et le rouget sont à associer avec un bon rouge comme une bouteille de Côte du Rhône. Avec le plat de résistance, le choix se fera plus finement. Les cépages bordelais sont notamment parfaits en accompagnement d’un plat à base de bœuf, de canard ou d’agneau. La côte de bœuf révèlera le goût magnifiquement pincé de Côte de Nuits de Bourgogne tandis que la blanquette de veau sera sublimée par les arômes sucrés d’un vin blanc. En dessert, les tartes s’accompagnent d’un blanc sucré tandis que les glaces et les mignardises se dégustent avec un vin rosé. Dans tous les cas, il faudra essayer de trouver l’accord parfait entre chaque plat et bouteille pour un mélange des plus succulents.

Les astuces à retenir

vin6La première chose à savoir, c’est que le vin doit toujours garder au frais et servit au bon moment. Il y a également quelques associations qui ne rendent pas toujours un bon goût et pour éviter les fautes de goût, on s’assura de ne pas toujours proposer les vins et les plats qui ont les mêmes arômes. Un plat proposé avec une sauce au cassis pourra par exemple être proposé avec un autre vin que le bourgogne puisque les saveurs restent très proches. Il faudra également éviter d’associer les vins doux avec certains aliments qui arrivent à masquer totalement les saveurs du vin, c’est notamment le cas des potages, des plats à base de légumes amers et autres salades avec de la vinaigrette.

Enfin, on évitera par exemple de mixer une bouteille de champagne rosé avec du chocolat, car l’amertume générée par l’association serait insupportable en bouche. Il en va de même pour l’association de fromage de chèvre avec du Pinot gris qui rend une saveur peu engageante en bouche.