Les règles d’hygiène en cuisine

Par définition, la cuisine est l’endroit où on stocke et prépare les produits alimentaires. Elle évoque également l’art de mitonner les aliments (matières premières) pour en faire de délicieux plats (produits finis). Dans tous les cas, en cuisine, l’hygiène et la sécurité vont de pair. Au-delà de la nouvelle règlementation, il existe aussi des règles de base, plus précisément des gestes et postures à retenir, qui ont pour but d’empêcher la propagation des bactéries. Il est d’autant plus important de respecter ces règles d’hygiène à la lettre pour éviter une intoxication alimentaire.

L’hygiène du corps

Contrairement à ce qu’on peut voir dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, le port de tablier n’est pas obligatoire, mais vivement recommandé, quand on cuisine chez soi. Toutefois, il est impératif de nettoyer efficacement ses mains. Cette opération de désinfection s’applique aussi bien avant la manipulation des aliments que durant les différentes étapes de leur préparation et élaboration. Le but étant de prévenir les risques sanitaires.

Pour les femmes, s’attacher les cheveux semble être un détail insignifiant, mais il figure parmi les bonnes pratiques à adopter pour réduire les risques liés à la contamination des aliments. En ce qui concerne le retrait des bijoux, il s’agit tout bonnement de mesures préventives. En effet, les bagues, les chevalières et les montres servent souvent d’abri aux bactéries ainsi qu’aux microbes, d’où la nécessité de les enlever.

L’hygiène du plan de travail

La maîtrise des risques représente un véritable enjeu autant pour les particuliers fins amateurs de cuisine que pour les professionnels œuvrant dans le domaine de la restauration traditionnelle. Pour empêcher une invasion microbienne, il faut à tout prix que le plan de travail soit toujours propre. N’oubliez pas de vous débarrasser des objets que vous n’utilisez plus et de procéder à la désinfection dudit espace à chaque fois que vous en aurez l’occasion, surtout après que vous ayez épluché des fruits et des légumes, tranché de la viande ou autre. Plus votre plan de travail est propre, moins élevés seront les risques de transmission des microbes et des bactéries.

Dans les industries agroalimentaires, des mesures draconiennes sont mises en place pour garantir la qualité, la conformité et la fiabilité des produits distribués sur le marché, dont le dépoussiérage industriel. Il s’agit ni plus ni moins du traitement de l’air et des différentes surfaces au sein d’une industrie.

L’hygiène alimentaire

Les inconditionnels de l’alimentation saine vous diront que rien ne vaut les produits frais. Si vous êtes obligé d’acheter des produits en conserve et des paquets d’aliments, tâchez de bien vérifier leur date de péremption. Assurez-vous également que ces derniers remplissent les exigences imposées par la règlementation européenne.

Ceux qui ont l’habitude de stocker leurs aliments dans le congélateur devront tenir compte de la règle du « premier entré, premier sorti ». Il s’agit de consommer les produits par ordre de priorité en tenant compte de leur date limite de consommation et d’utilisation optimale. Cela implique bien sûr de connaître les grandes lignes de la congélation et de la décongélation.